Un parcours parisien

 Regarder Paris c’est faire l’expérience d’une vision fractionnée de la ville, kaléidoscopique, avec de multiples détails, des angles pittoresques. J’ai cherché à rassembler cette vision « sous l’influence » du regard d’un des premiers grands photographes de Paris : Charles Marville.

 

Ce sont les photos de son Album du Vieux Paris qui m’ont servi de modèle. Mon projet est de regarder la ville actuelle avec le regard de Charles Marville. Après avoir analysé les caractéristiques techniques et thématiques des prises de vues du photographe, j’ai défini ainsi un « protocole » photographique, un ensemble de critères « marvilliens ».

 

Loin de l’exercice d’école, ce qui aurait pu se révéler être une contrainte a été au contraire une source créative, comme un accompagnement au cours de mes promenades photographiques.

 

 


Effacement progressif du paysage

Les pantins

Le paysage humain

La piscine

Le bois de pins

Paris noir

Que se passerait-il si on supprimait le décors, le fond, le paysage ?

Que deviendraient les touristes ? Les gens deviendraient ils visibles ?

Le petit jeu de la misse en relation passants -vitrines parisiennes

Photos prises au hasard dans la foule d'un trottoir durant l'hiver parisien. Bien sûr c'est non publiable. Je n'ai pas les droits comme on dit. Mais est-ce une raison pour ne rien voir ?

Les passants en hivers sur un trottoir parisien

Une métaphore noire, un jour de décembre

Tentative d'épuisement d'un lieu

Référence à Francis Ponge

La photo ne peut faire ce que fait la littérature.

Pas vraiment une série mais une collection thématique : un Paris sombre  en noir & blanc